SCANNER

RV Radiologie – Paris 17e
01 44 692 692

RV Radiologie – Paris 18e
01 42 62 37 37

RDV IRM & Scanners
01 42 62 37 3701 44 692 692

Scanners aux centres d’imagerie médicale AB Marcadet Paris 18e et Ganneron Paris 17e

La prise de rendez-vous se fait directement dans notre centre de radiologie AB Marcadet du 18ème au 01 42 62 37 37 ou dans notre centre de radiologie Ganneron du 17ème au 01 44 692 692 .

 

Les scanners sont effectués par nos médecins des cabinets de radiologie le :
lundi, mardi, jeudi, vendredi toute la journée
mercredi matin,

Technique du scanner (tomodensitométrie, TDM)

Cette technique permet d’obtenir des images en coupe du corps humain et de les reconstruire dans différents plans pour mieux visualiser et comprendre les pathologies. L’examen nécessite parfois une préparation spéciale et l’injection intraveineuse d’un produit de contraste iodé.

 

Les renseignements apportés par cet examen sont très souvent primordiaux pour porter un diagnostic précis.

 

Le scanner sur lequel nous travaillons comporte un système de réduction de dose, qui diminue fortement la quantité de rayons X reçus par le patient, (particulièrement important chez les femmes jeunes en âge de procréer) et chez les sujets surveillés par scanner.

 

En matière d’irradiation des patients, aucune conséquence n’a pu être démontrée en raison des faibles doses utilisées. Les précautions prises pour limiter au strict minimum la zone étudiée.

 

Le scanner comporte un lit d’examen, qui va se déplacer lentement pendant l’examen et un anneau qui va tourner autour du patient en émettant des rayons.

 

L’acquisition des images dure environ cinq à dix minutes, puis les images, parfois plus de 1000, sont transférées au radiologue pour analyse.

Les différents scanners
  • des sinus : il s’agit de la technique la plus fiable pour rechercher par exemple une sinusite.
  • scanner dentaire – dentascanner : c’est un moyen de rechercher et de localiser une infection dentaire, de faire un bilan avant extraction dentaire ou avant implants.
  • cérébral : il est généralement remplacé, sauf cas particulier ou contre-indication,  par l’IRM, plus performante.
  • cervical : utilisé pour les bilans ORL (infection, cancer …)
  • thoracique : pour la recherche de lésions pulmonaires (infection, cancer), le dépistage des lésions dues au tabac
  • abdominal  et abdomino-pelvien : pour les douleurs abdominales, recherche d’infection ou de cancer, appendicite. Elle étudie notamment le foie, les surrénales, la rate, le pancréas, les reins, l’aorte.
  • uroscanner :il explore l’abdomen et le pelvis à la recherche de lésions de l’appareil urinaire (calculs, tumeurs, kystes, infection (pyélonéphrite)
  • pelvimétrie : pour étudier la forme du bassin et les mesures en vue d’un accouchement (se fait en fin de grossesse ou hors grossesse)
  • du rachis : à la recherche de hernie (en complément d’une IRM par exemple), de lésion osseuse, de fracture, d’arthrose, de canal lombaire étroit
  • ostéo-articulaire : essentiellement en cas de fracture (recherche ou suivi)
  • arthroscanner : il se fait dans les suites d’une arthrographie (injection d’un produit dans une articulation) afin de préciser une atteinte du cartilage, des ligaments, des ménisques (au genou).
  • angioscanner : il permet d’étudier les vaisseaux (du crâne, du cou, de l’abdomen), l’aorte et ses branches

 

Dans certains cas, une injection intra-veineuse de produit de contraste permettra de mieux visualiser certains organes ou tissus.

 

L’injection peut être prévue à l’avance, en fonction de l’indication, ou décidée pendant l’examen, au fur et à mesure des résultats, alors que vous êtes encore dans la machine.

 

Pour plus de renseignements, vous pouvez nous contacter.

Précautions avant l'examen et contre-indications

L’anneau est large et très mince et le temps de passage dans l’anneau très court.

 

Il est inutile d’être à jeun.

 

Vous pouvez également continuer à prendre vos médicaments habituels.

 

Pour la plupart des patients, aucune préparation n’est nécessaire.

 

Une analyse de sang  pourra vous être prescrite en cas de scanner avec injection, notamment :

 

  • Si vous avez plus de 40 ans et n’avez pas de bilan rénal (créatininémie ou clairance de la créatinine) de moins de 3 mois ou si ce bilan était anormal.
  • Si vous êtes insuffisant rénal, insuffisant cardiaque ou si vous êtes hypertendu non traité.
  • Si vous êtes en cours de traitement d’une affection thyroïdienne,
  • Si vous êtes sous chimiothérapie.

 

Au-delà d’un certain âge, pour un examen prévu avec injection, il vous sera prescrit de faire un dosage de créatinine dans le sang (créatininémie avec calcul de la clairance), pour vérifier l’état de vos reins et d’apporter le résultat le jour de l’examen.

 

S’il est établi que votre fonction rénale n’est pas suffisante, il vous sera demandé de boire après l’examen : un litre d’eau de Vichy dans les 3 h et un autre dans les 3 heures qui suivent.

 

Pour éliminer le produit de l’injection, vous pouvez, de toute manière, boire de l’eau abondamment (sauf en cas de régime particulier ou dans les cas d’insuffisance cardiaque).

 

Il peut également y avoir des contre-indications à l’injection de produit de contraste, notamment si vous avez déjà fait une réaction allergique grave (œdème de Quincke par exemple), lors d’un examen précédent.

 

Il est important de signaler avant l’injection si vous êtes :

  • sous aspirine, anti-coagulants, fluidifiants sanguins : anti-agrégants plaquettaires type Asasantine, Persantine, Plavix, Previscan, Sintrom, Solupsan, Ticlid…car il faudra comprimer plus longtemps au point d’injection après le retrait de l’aiguille).
  • asthmatique

 

Certains médicaments ne peuvent pas être associés aux produits de contraste :

Si vous êtes diabétique traité par certains médicaments : biguanides tels Eddia Gé®, Glucinan®, Glucophage®, Glymax®, Metfirex®, Metformine Biogaran®, Stagid® …, vous devrez arrêter le traitement le jour de l’examen avec injection et 48 h après, en accord avec votre médecin traitant.

 

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de notre secrétariat lors de la prise de rendez-vous.

 

Il pourra vous être demandé de retirer certains de vos vêtements et  tout sous-vêtement qui comporterait des parties métalliques (perles, armatures, etc …), voire de vous habiller avec une chemise mise à votre disposition.

 

Lors de votre retour à votre domicile, vous ne sentirez pas les effets de l’examen. Cependant, n’hésitez pas à signaler à l’équipe du centre de scanners ou de votre centre de radiologie tout événement anormal.

 

En cas d’urgence, appelez votre médecin, un service d’urgence ou rendez-vous à l’hôpital.

Grossesse et Scanner

La grossesse peut être une contre-indication à un examen radiologique.

 

Il est important de prévenir en cas de grossesse, dès l’accueil, et d’informer la personne qui doit vous pratiquer l’examen, avant l’entrée dans la salle de radiologie.

 

Chez la femme enceinte, votre médecin, ou le radiologue tenteront de le remplacer par un examen non irradiant autant que possible, en particulier s’il concerne la région de l’abdomen et du pelvis.

 

L’avis du radiologue sera demandé. Il se peut que l’examen puisse tout de même pratiqué, avec l’accord de la patiente, s’il n’intéresse pas l’utérus ou les régions voisines. En revanche, le radiologue, appréciant le rapport bénéfice/risque, pourra décider de ne pas pratiquer l’examen prescrit.

 

De même chez la femme en période de procréation, il est également recommandé sauf nécessité, d’effectuer les examens utilisant des rayons X (radiographies et scanners) concernant l’abdomen et le pelvis en première phase de cycle, au mieux dans les 10 premiers jours qui suivent le début des dernières règles.

Les risques liés à l’injection

Y a-t-il des risques liés à l’injection ?

L’injection fait partie des actes courants pour un scanner. Elle est le plus souvent bien tolérée, mais il peut tout de même y avoir quelques risques.

 

Le risque au point d’injection : vous pouvez ressentir une douleur lors de l’injection, il faut le signaler immédiatement au médecin ou manipulateur présent. En effet, la piqûre peut provoquer un petit hématome sans gravité qui disparaîtra sous quelques jours. Aussi, lors de l’injection et sous l’effet de la pression, il peut se produire une fuite sous la peau au niveau de la veine. Cela est très rare et nécessite un traitement local voire chirurgical.

 

Le risque général : l’injection du produit iodé peut entraîner des intolérances transitoires et souvent sans gravité. Dans les cas graves, elles peuvent se traduire par des troubles cardio-respiratoires ou de l’urticaire et nécessiter un traitement. Il peut aussi survenir des complications rénales, notamment chez les patients atteints de maladies fragilisant les reins. Les complications graves sont rares et le risque de décès est de moins d’un cas sur 100 000.

Les facteurs de risque

Y a-t-il des facteurs de risque lors d’un scanner ?

Pour les patients ayant mal toléré une injection à un produit iodé ou présentant des antécédents allergiques, le risque d’effets indésirables est plus élevé. Lors de la prise de rendez-vous, vous devez signaler au manipulateur si vous présentez des facteurs allergiques ou si vous êtes asthmatique.

 

Une fois l’examen passé, vous ne sentirez rien de particulier. Dans le cas contraire, vous pouvez signaler à l’équipe d’AB Marcadet tout événement inhabituel. Enfin, pour éliminer plus vite le produit, vous pouvez boire de l’eau abondamment, sauf en cas de régime particulier ou d’insuffisance cardiaque ou rénale.

Allaitement et injection ?

Si vous bénéficiez d’un scanner avec injection et que vous allaitez, il est recommandé de suspendre l’allaitement pendant 24 heures après l’administration du produit de contraste afin d’éviter tout risque.

Le résultat de votre scanner

Suite à votre examen, vous pouvez rencontrer le radiologue lors d’un entretien afin d’obtenir quelques informations ainsi qu’un premier commentaire des résultats. Le Scanner étant un examen complet, comportant de très nombreuses images (parfois plus de 1 000), le délai d’obtention de vos résultats peut être supérieur à une heure, voire différé de quelques jours dans les cas particuliers. Un compte rendu écrit de vos résultats vous sera remis ou envoyé.

 

Votre examen (images et résultats) sera ensuite accessible par internet sur notre site sécurisé : un code d’accès figure sur votre compte-rendu et pourra vous être remis sur demande si vous n’attendez pas le résultat.